Les limicoles, tout un défi!

Bonjour à tous et à toutes,

je vous écris ce message pour vous signaler la présence d’un Phalorope de wilson et d’un Bécasseau à échasse au pied de la chute dans le bassin à Montmagny. Ces oiseaux étaient facilement observables à partir du quai Boulanger. À noter que la marée est haute en fin d’après-midi ce qui permet aux observateurs de voir ces espèces de très près!

Les limicoles représentent un excellent défi pour les ornithologues. Il réside dans le fait que plusisuers espèces peuvent être présentes dans un même groupe et que certaines ne sont différentes que par la couleur des pattes ou par de petites subtilités au niveau du bec et du plumage. De plus,  à ce temps de l’année, les juvéniles et les adultes de la même espèce ont des plumages différents ce qui rehausse le défi.

La semaine dernière, j’ai observé une quinzaine de Grande oie des neiges dans le secteur de St-Vallier. Nous devrions voir apparaître les premiers bons rassenblements faire la fin du mois. Avec la reproduction qui ne semble pas avoir été très bonne cette année, la migration risque d’être un tout petit peu devancée principalement poarce que les couples qui n’ont pas de jeunes migrent plus tôt.

à bientôt,

Benoit

La migration des limicoles bat son plein!

Bonjour à tous et à toutes,

un petit mot pour vous dire que c’est moment de venir nous visiter si vous désirez faire l’observation des oiseaux de rivages (Pluviers, Bécasseaux, chevaliers, bécassin, phalarope, etc..).

Le bassin de Montmagny situé près du quai est un endroit formidable pour observer ces oiseaux de près. Le refuge d’oiseaux migrateurs de St-Vallier est également un endroit à fort potentiel.

Étant donné que les mouvements de ces oiseaux sont grandement influencés par la marée, je vous conseille de venir lorsque la marée est mi-haute en montant. Voici un lien qui vous aidera à choisir le bon moment pour venir observer ces grands migrateurs: http://www.tides.gc.ca/fra/station?sid=3180

À noter qu’il est possible d’observer plus de dix espèces d’oiseaux de rivage en quelques heures d’observation. Ce groupe représente un bon défi pour les ornithologues.

Bonne migration automnale!

Benoit