Le nombre d’oies est en augmentation

Bon matin à tous et à toutes,

Ce matin, avant que les oies ne prennent leur envol pour aller s’alimenter dans les champs, j’ai visité le secteur de St-Vallier afin de voir si qu’est-ce qui se passait dans ce coin. Le nombre d’oies est en augmentation dans ce secteur. Voici les détails de mes observations:

– Baie à l’ouest du village de Berthier-sur-Mer: 7000 oies acommpagnées par plusieurs centaines de bernaches et un groupe d’au moins 600 fuligules.

– ROM de St-Vallier: 9500 oies. Il y avait plusieurs voiliers qui arriavaient à partir du milieu du fleuve et un Faucon pèlerin fesait peur aux oies.

Et voilà, la saison est vraiment lancée! Pour assister au spectacle lors de leur envol pour les champs, il faut se lever tôt… Ce matin, les oies ont commencées à quitter le ROM de St-Vallier vers 7:00 et à 8:30, la majorité des oies avait quitté le refuge.

PS: Notez que je serai absent du bureau du 8 au 12 octobre. Il n’y aura pas d’inventaire la semaine prochaine. Par contre, n’hésitez pas à inscrire vos observations en commentant ce message.

à bientôt,

Benoit

La migration est débutée

Bonjour à tous et à toutes,

un petit mot pour vous dire que la migration des bernaches bat son plein dans la région. Plusieurs groupes en déplacement vers l’ouest depuis près d’une semaine. Très peu d’entre elles s’arrêtent dans la région pour refaire le plein d’énergie. Elles passent tout droit vers des lieux plus intéressants!

Les premières bandes d’oies sont apparues dans la région. À noté que ces volées sont composées exclusivement d’oies adultes ne s’étant pas reproduit ou ayant échoué leur niché. Au courant de la prochaine semaine, nous devrions voir apparaître les premières familles. Nous les attendons fébrilement!

La chasse aux canards est ouverte depuis samedi dernier. J’invite les chasseurs à pratiquer leur activité dans le respect des autres utilisateurs de la ressource.

Je vais reprendre mon suivi des oies très prochainement, restez attentif!

à bientôt,

Benoit

Nouvelles de l’arctique (rapport no 2)

Bonjour,

voici d’autres nouvelles en provenance de l’Arctique sur le site de suivi de nidification situé à l’île Bylot:

D’abord, la météo du mois de juin a été en dents de scie là-bas. Le temps a d’abord été beau et assez chaud durant les premier 10 jours de juin ce qui a permis une fonte de la neige assez rapide et près de la normale. Par contre, les conditions des 10 jours suivants ont été mauvaises avec de la pluie/neige fondante fréquente, absence de soleil et quelques tempêtes de vent, ce qui a perturbé un peu le travail des équipes. Depuis quelques jours, le beau temps est revenu.

Tel que mentionné dans mon précédent message, les oies sont arrivées tôt à l’Île Bylot cette année et, probablement grâce au beau temps du début du mois de juin, elles ont commencé à nicher rapidement. Sur un premier échantillon de 196 nids, la date moyenne de ponte est le 9 juin, soit 3 jours plus tôt que la normale (12 juin). La densité de nids dans la colonie semble élevée et la taille de ponte est aussi assez élevée, soit 3.9 œufs/nid, également un peu au-dessus de la normale. La mauvaise météo de la mi-juin ne semble pas les avoir trop affectées.

Le point négatif toutefois est la prédation. En effet, lors d’une première revisite de ces nids en mi-incubation, 22% étaient déjà totalement détruits. Les renards sont particulièrement actifs cette année. La raison principale est certainement la faible abondance des lemmings. Après 2 années de forte abondance, notre première séance de trappage de ces petits mammifères à la mi-juin indique une très faible abondance (à peine 15 captures sur nos 3 grilles de trappage comparé à plus de 150 à la même période l’an passé). Quand les populations de lemmings s’effondrent comme cela est le cas cette année, les renards se tournent alors vers les œufs d’oies comme proie principale et le succès de nidification des oies chute.

Il est donc difficile de faire un premier pronostic sur la production attendue des oies pour l’automne car on a un mélange jusqu’à maintenant de conditions favorables (nidification hâtive, effort de reproduction élevé) et défavorables (prédation élevée).

Je quitte dans 2 jours pour rejoindre l’équipe. Je vous tiendrai au courant de la situation à mon retour à la fin juillet.

Source:
Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

à bientôt,

Benoit

Moins d’oies dans l’ouest!

Bonjour,

ce matin très tôt, j’ai visité les principaux dortoirs situés dans l’ouest de la région. J’ai noté qu’il y avait passablement moins d’oies dans ce secteur comparativement à vendredi dernier. Est-ce un signe que la fin de saison approche? Voici les faits saillants de mes observations:

-Plage de Berthier: à peine quelques dizaines d’individus

-Marina de Berthier: 3000 oies

-Baie à l’ouest de Berthier: 8000 oies

-ROM de St-Vallier: 4500 oies

Il y avait un millier d’oies facilement observable à partir de la route qui mène à la marina à Berthier-sur-Mer. Profitez-en, car la saison va se terminer prochainement. Par contre, une belle vague de nouveaux arrivants (paruline, viréo, moucherolles, etc…) devrait déferler sur notre région dans les prochains jours. Je vous reviens à ce sujet au courant de la semaine.

En début d’après-midi, je vais visiter les secteur est! À suivre…

cordialement,

Benoit

Beau spectacle à Berthier-sur-Mer

Salut,

un petit mot pour vous signaler qu’il y a de très belles observations à faire du côté de Berthier-sur-Mer depuis quelques jours.

Les oies se posent dans les champs de chaque côté`de la route qui mène à la marina. Hier, vers 17:00, il était possible d’observer plus de 6 000 oies à moins de 10m de la route!

Aujourd’hui, je vais visiter le secteur est de la région.

Bonne journée,

Benoit