Quand et comment observer les oies?

Il y a une vingtaine d’années, il était facile d’observer les oies même si elles étaient moins nombreuses que de nos jours. Ceci est dû au fait qu’à cette époque, elles s’alimentaient exclusivement de scirpe d’Amérique. Cette nourriture était disponible uniquement dans la région située entre la ville de Québec et la municipalité de St-Roch-des-Aulnaies. En période de migration, l’observateur n’avait qu’à visiter cette région à n’importer quelle heure de la journée et il observait des oies.

De nos jours, l’observation des oies tout comme l’ornithologie en général est un défi qui demande un certain effort. C’est un peu comme aller à la chasse, il n’y a jamais rien de garanti et il faut travailler pour obtenir des résultats. Je vous suggère ici quelques astuces propres à notre région afin de maximiser vos chances de faire de belles rencontres ornithologiques. De façon général, les plus belles observations se font près des dortoirs lorsque les oies s’envolent pour aller s’alimenter dans les champs.

Les comportements journaliers des oies

Dans la belle région de la Côte-du-Sud, les comportements journaliers des oies sont grandement influencés par les marées. Il est primordial de se renseigner sur l’état des marées avant de se déplacer. Elles influencent les déplacements des oies au champ ainsi que la distance entre l’observateur et les oies. Lorsque la marée est basse, les oies sont souvent loin des observateurs. L’idéale est d’observer les oies à mi-marée sur le montant.

Lorsque le soleil se lève, les oies vont quitter les battures du fleuve (dortoir) pour aller s’alimenter dans les champs. Ce spectacle est très impressionant, mais il faut se lever tôt pour le voir. Environ deux heures après le lever du soleil, la majorité des oies auront quitter les rivages du fleuve. Il est important de spécifier qu’elles peuvent parcourir jusquà 40 km pour trouver un champ adéquat.

En général, par beau temps, elles vont revenir s’abreuver au fleuve en mi-journée. Si la marée est haute au même moment, le spectacle sera très beau. Lorsqu’il pleut, elles auront tendence à rester dans les champs, car en plus de la nourriture, elles y trouveront suffisement d’eau à boire.

En fin de journée, elles vont retourner dans les champs pour quelques heures. Elles reviennent en général juste avant la noirceur dépendement de la distance qui les sépare du dortoir. Si le champ était loin du dortoir, elles reviennent parfois lorsque la nuit est tombée.

Les meilleures périodes pour observer les oies à partir de leur dortoir, idéalement lorsque la marée est suffisement haute, sont:

  1. Les premières heures de la journée
  2. Par beau temps, le milieu de la journée
  3. En toute fin de journée lorsqu’elles reviennent des champs

Pour terminer, vous pouvez toujours suivre les oies lorsqu’elles s’envolent vers les champs. Lorsque vous observer les oies se poser dans un champ, stationnez votre véhicule de façon sécuritaire afin d’observer les oies. Par contre, les oies sont généralement très farouches lorsqu’elles sont au champ. Alors soyez prudent si vous ne voulez pas qu’elles envollent avant que vous les ayez observé.

Bonnes observations!