Équipements connexes

À la chasse à l’oie, les équipements connexes font parties intégrante de la chasse. Par contre, il ne faut pas penser qu’ils sont indispensables et qu’ils vous permettront de faire de belles chasses à eux seuls. Dans certaines circonstances, ils seront un plus et ils vous aideront, mais dans d’autres, il faudra les utiliser avec parcimonie et même les enlever complètement. 

Dans cette section, je vous introduit la majorité des « gadgets » qu’il est possible d’utiliser à la chasse à l’oie. Pour ma part, j’en utilise quelques-uns lors d’un automne où les jeunes sont abondantes. Par contre, lors d’une saison difficile ou au printemps, je préfère ranger cet équipement pour n’utiliser que les appelants les plus réaliste afin de déjouer les oies les plus méfiantes.

Appelants volants (flyers, corde à linge, vortex, jack kite, cerf-volant, etc…)

Ces équipements sont apparus sur le marché, il y a déjà quelques années. Tout comme les roto duck, les appelants volants ont été très productifs à leur début. Avec les années, ils ont perdu de leur efficacité principalement parce qu’ils ont été surutilisés. Les oies ont vite appris à ce méfier de ce type d’appelant. Par contre, dans certaines circonstances, ils peuvent vous permettre de faire une belle chasse surtout lorsque le nombre d’oies juvéniles est élevé.

Par exemple, lors d’une journée sans vent, un vortex vous aidera à attirer l’attention des oies et de les attirer dans votre direction. Par contre, un T-flag beaucoup moins dispendieux peut faire aussi bien le travail. De plus, le T-flag vous permet de le ranger lorsque les oies sont près de vous ce que ne permet pas un vortex conventionnel.

Ce type d’appelants sert à attirer l’attention des oies et de les diriger vers vous. Il est donc important de ne pas les placer trop près de la zone d’atterrissage surtout si vous chassez des oies éduquées. Placer ce type d’équipement en bordure de votre installation afin que les oies ne regardent plus lorsqu’elles arrivent pour se poser. De plus, si les oies semblent changer brusquement de direction à une distance de quelques centaines de pieds, la première chose à modifier dans votre installation est la disposition des appelants volants. Dans ces circonstances, je vous suggère même de les retirer. Au même moment regardez si votre camouflage ne fait pas défaut.

Bref, avant de vous lancer dans des achats dispendieux, je vous encourage à vous acheter un T-flag (35$). Il est possible de faire suffisamment de mouvements et d’attirer l’attention des oies sur de bonnes distances simplement avec ce type d’équipement.

Appeau électronique

Depuis l’instauration de la chasse printanière en 1999, il est permis de chasser à l’aide d’appeaux électroniques. Comme dans tout type de chasse, lorsqu’un nouvel équipement arrive sur le marcher, il est drôlement efficace. Par contre, sa surutilisation éduque rapidement les oies et réduit considérablement son efficacité.

L’appeau électronique est probablement l’un des équipements connexes qu’il faut absolument se procurer. Si vous n’êtes pas bricoleurs et que vous en achetez un dans un commerce, il faudra vous attendre à débourser plus de 500$ pour un call de qualité. Par contre, il est possible de se fabriquer un appeau électronique moyennant quelques heures pendant la saison morte et quelques centaines de dollars. Des plans pour s’en fabriquer un sont disponibles sur les différents forum de chasse à la sauvagine (sauvaginiers du Québec et sauvaginiers.com).

Il faut considérer plusieurs aspects lorsque l’on utilise un appeau électronique. L’un d’eux est le type de sons à utiliser dans l’appareil. Plusieurs appeaux du commerce viennent avec des sons intégrés dans l’appareil et il n’est pas possible d’ajouter différents sons. Afin de vous différencier des autres groupes de chasseurs, il est essentiel de diversifier les sons. Les oies ont appris à ce méfier de certains type de sons et ils ne sont plus aussi efficace qu’avant. Une petite mise en garde si vous acheter des CD de sons d’oies, faites attention pour ne pas acheter des sons de petites oies des neiges qui sont bien différents de ceux de la grande!

Chasser avec un appeau électronique ne veut pas simplement dire installer des haut-parleurs qui émettent des sons d’oies! Il faut prendre en considération la direction des haut-parleurs, les trames utilisées selon les circonstance et la grosseur de l’installation utilisée et le volume. Si les oies peuvent reconnaître les appelants de piètre qualité, elles sont également en mesure de repérer des faux sons d’oies! En début de matinée, vous pouvez changer régulièrement de trames et de volume pour trouver la combinaison gagnante. Lorsque le vent est fort et régulier, il faut généralement monter le volume, car par fort vent, la nature elle-même produit beaucoup de sons qui pourraient nuire à la dispersion des sons.

Chariot de transport

Possiblement l’un de vos meilleurs amis spécialement si vous chassez au printemps. Plusieurs compagnies en fabriquent et il faut prévoir environ 150$. Si vous êtes bricoleurs, je vous propose encore le site internet de Jean-Yves Gagnon: http://www.jean-yvesgagnon.qc.ca/chariotalu.htm

Ce chariot pour donnera accès à des territoires où les producteurs sont hésitants à vous donner la permission en véhicule. Les territoires les plus difficiles d’accès sont souvent les moins chassés et peuvent réserver de belles surprises. À vous de les exploiter! Il est certain que ce type de transporteur ne vous permettra pas d’apporter 300 full body, mais il vous permettra certainement d’en transporter suffisamment pour vous amuser! 

Je vous invite à lire la section sur comment trouver les oies.