Suivi de nidification 2019 rapport no2

Bonsoir à tous et à toutes,

voici le deuxième rapport sur la nidification des oies sur l’ile billot:

Bonjour,

Voici des dernières nouvelles de la nidification de l’oie des neiges dans l’Arctique.

Les températures douces du mois de mai et du début juin dont j’ai fait mention précédemment ont persisté, ce qui fait en sorte qu’au cours des 2 dernières semaines la fonte de la neige a progressée très rapidement. Il s’agit d’une des fonte de neige les plus hâtives des 20 dernières années à l’Île Bylot.

Les oies sont arrivées assez tôt et en grand nombre. Également, des captures faites en mai au Québec par mon collègue Pierre Legagneux indiquaient que la condition corporelle des oies était très bonne.

La nidification des oies est maintenant bien amorcé et a débuté hâtivement. La densité de nids dans le secteur central de la colonie que nous suivons est au moins comparable aux années passées mais pourrait augmenter encore. En date du 16 juin, l’équipe y avait dénombré 145 nids.

Les dates d’initiation de ponte de ce premier échantillon de nids est le 6 juin, ce qui est similaire à l’année la plus hâtive depuis le début du suivi il y a 30 ans. En effet, la moyenne à long-terme se situe au 12 juin. La taille de ponte moyenne par nid est aussi élevée avec 4.1 œufs alors que la moyenne à long terme est de 3.6 œufs. Le taux de prédation des œufs est faible, avec 6% de ces nids seulement de détruit à la mi-incubation. Ce faible niveau de prédation est vraisemblablement une conséquence d’une forte présence de lemmings, la proie principale de beaucoup de prédateurs dont le renard. De plus, 3 nids de harfangs des neiges ont été déjà recensés sur l’île Bylot.

En résumé, les conditions de reproduction des oies à l’Île Bylot sont jusqu’à maintenant très favorables et laissent entrevoir une forte production de jeunes pour cet automne.

Je quitte lundi pour rejoindre l’équipe sur les terrain, donc mon prochain message sur les conditions de reproduction des oies ira à la fin juillet.

À bientôt,

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

On remercie grandement M. Gauthier pour ces informations.

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *