Rapport no1: suivi nidification 2019

Bonjour à tous et à toutes,

voici le premier rapport d’une série de quatre sur le suivi de la nidification des oies des neiges. Ce message est publié par le chercheur Gilles Gauthier de l’université Laval:

Bonjour,

Voici les premières informations sur le déroulement de la saison de nidification des oies des neiges à l’Île Bylot. Les premières personnes de mon équipe sont déjà sur place depuis la mi-mai.

Le printemps à l’Île Bylot, comme une bonne partie de l’Arctique cette année, est tout à l’opposé de notre printemps et du début d’été dans le sud. En effet, à l’île Bylot on a un des printemps les plus hâtifs depuis que le début de nos suivis il y a 30 ans. Depuis la mi-mai, le temps est chaud et ensoleillé, hormis quelques jours de pluie-neige la semaine dernière.

En date du 5 juin, la couverture de neige pour l’ensemble de la vallée du camp était de 45% contre 75% l’année dernière (la moyenne a long-terme pour cette date est autour de 62%). Nos transects de neige indiquent un épaisseur de neige résiduelle moyenne, en tenant compte des combes à neige, de 3 cm le 8 juin (la moyenne à long-terme pour cette date est environ 20 cm).

Les oies sont arrivées tôt et en grand nombre. Le 2 juin, on comptait 635 couples dans la vallée principale, le nombre le plus élevé observé à cette date depuis 20 ans. Tout indique également que nous avons un pic d’abondance de lemmings cette année.

Notre équipe a pu établir le camp secondaire au site de la colonie d’oies vendredi dernier, donc on devrait avoir des nouvelles de la nidification des oies bientôt. Mais jusqu’à maintenant, cela s’annonce une excellente année pour les oies.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

Je m’attendais à quelque chose de positif, mais là ça dépasse mes attentes! La saison est encore jeune, mais les choses regardent vraiment bien. Aujourd’hui, j’ai passé quelques heures à pointe à Lacaille et voici la liste des espèces observées: feuillet ebird. Intéressants de voir la quantité d’oiseaux champêtres.

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *