Nidification des oies 2018 rapport no3

Bonjour à tous et à toutes,

voici le troisième rapport de M. Gauthier concernant la nidification des oies en 2018:

Je suis de retour de Bylot depuis une semaine et voici les dernière de la nidification de l’oie des neiges.

A l’image du printemps et du début de l’été là-bas, la météo durant mon séjour a été changeante avec quelques journées ensoleillées mais aussi plusieurs autres nuageuses avec des averses et beaucoup de vent, avec en prime de la neige le 4 juillet. Jusqu’à maintenant, c’est donc un été un peu froid, sous les normales. L’éclosion des jeunes est terminée et notre équipe a pu marquer environ 1700 jeunes au nid, ce qui est très bon compte tenu que la densité de nids dans la colonie est faible cette année.

Tous les indicateurs de production des oies sont sous la moyenne depuis le début de la saison. En effet, outre un effort de reproduction réduit, les dates de ponte sont tardive (au moins 2 jours plus tard que normal), la taille ponte sous la moyenne et la prédation sur les nids assez élevée à cause de l’absence de lemmings cette année, la proie principale des prédateurs comme les renards.

Il appert donc que, globalement, la reproduction des oies est mitigée à l’île Bylot. On s’attend donc d’ores et déjà à une production de jeunes sous la normale cet automne, plus faible que l’année passée.

La dernière étape de la saison sera le baguage des oies, qui commencera dans un peu plus de 2 semaines. Je pourrai vous donner des informations sur cette dernière étape de la nidification des oies au retour de l’équipe à la fin du mois d’août.

Gilles Gauthier
Directeur scientifique, Centre d’études nordiques

cordialement,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *