Nidification des oies 2017-1

Bonjour à tous et à toutes,

Comme à chaque année, m. Gilles Gauthier chercheur à l’Université Laval publie quatre messages sur la progression de la nidification des oies sur l’ile Bylot dans l’Arctique Canadien. Voici son premier message:

Bonjour,

Voici de retour les messages vous informant du déroulement de la saison de nidification des oies des neiges à l’Île Bylot. Les premières personnes de mon équipe sont déjà sur place depuis la fin mai.

Comme l’an passé, la quantité de neige au sol était très élevée à l’arrivée, parmi les plus élevées des 10 dernières années. En date du 3 juin, la couverture de neige dans notre vallée principale était évaluées à 85% alors que la moyenne à long-terme pour cette date est un peu sous les 70%. La température se maintient autour de 0 mais le soleil est quand même assez présent et la fonte de la neige progresse.

Par contre, en date du 3 juin, ils ont dénombrés 748 couples dans la vallée principale, ce qui est un nombre très élevé. Ce nombre s’explique en partie parce que les zones de nidification sont encore couvertes de neige, ce qui force les oies à se concentrer sur les flancs de colline (où on fait nos décomptes) pour s’alimenter. Mais cela suggère également que les oies sont arrivées sur place relativement tôt cette année malgré le printemps froid et pluvieux qu’on a connu au Québec.

Voici pour les premières observations. D’autres devraient suivre dans les prochains jours.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques
Pavillon Vachon

Pour le moment ce n’est pas très encourageant… De plus, 2017 est supposée être une années de faible abondance de lemmings après quelques années de fortes abondances. Les renards arctiques se sont donc reproduits beaucoup ces dernières années. En absence de lemmings cette année, ils vont se tourner vers les oeufs d’oies pour combler leurs besoins alimentaires… Il faut simplement espérer qu’une température clémente viendra atténué l’effet négatif de la prédation.

À suivre…

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *