Dernier bilan sur la reproduction des oies 2016!

Bonjour à tous et à toutes,

vous l’attendiez tous depuis maintenant quelques semaines, la fameuse prédiction de M. Gauthier sur le % de jeunes dans la volée de grande oie des neiges est maintenant sortie. Pour ceux qui ne réussissent de beaux tableaux de chasses à l’oie seulement lorsqu’il y a beaucoup de jeunes seront peut-être déçus en lisant ce message… Par contre, pour les autres qui chassent la grande oie des neiges pour le défis qu’elle représente, ce message les rassurera en se disant qu’ils ont déjà vu pire 😉

en terminant, je vous souhaite un bel automne rempli de beaux souvenirs dans le respect du gibier et des autre utilisateurs.

bonne lecture,

Benoit

Voici le texte intégral de M. Gauthier:

Bonjour,

La saison de terrain 2016 est maintenant terminée à la station de l’Île Bylot. La dernière activité importante de la saison, le baguage des grandes oies des neiges, a eu lieu du 5 au 14 août. Le beau temps qui a prévalu une bonne partie de l’été à l’île Bylot s’est poursuivi au mois d’août et le baguage a pu se faire dans d’excellentes conditions avec du temps ensoleillé, chaud et sec à tous les jours. Les groupes d’oies étaient assez nombreux mais de petite taille cette année. Au final, notre équipe a capturé 17 groupes ce qui a permis de baguer 4357 oies, dont 678 femelles adultes avec des colliers, et 82 oisons marqués avec des web-tags à l’éclosion ont été recapturés. Il s’agit d’un excellent résultat.

Le rapport jeunes:adultes dans nos captures était de 0.913 (chiffre préliminaire), une valeur plutôt faible et sous la moyenne à long-terme. Ce chiffre n’est toutefois pas étonnant et en accord avec les observations que nous avions réalisées durant la nidification. En effet, la densité de nids dans la colonie et surtout la taille de ponte dans les nids étaient assez faibles cette année, vraisemblablement dû à la fonte de la neige qui a été retardée suite à la très forte accumulation de neige présente à la fin de l’hiver. De plus, la prédation sur les nids a été modéré. Ce rapport jeunes:adultes permet de prédire un pourcentage de jeunes pour cet automne autour de 16%, soit une valeur plus basse que la moyenne à long-terme (22%) mais comparable à l’année passée (14%).

Contrairement à l’été dernier, les conditions climatiques observées à l’Île Bylot cet été semblent assez représentatives de ce qui a prévalu dans l’est de l’Arctique canadien. D’autres sites pourraient même avoir eu des conditions encore plus favorables que celles qui ont prévalues à l’Île Bylot. Par exemple, au sud de la Terre de Baffin, des biologistes du service canadien de la faune ont rapportés d’assez bonnes conditions de nidification pour la petite oie des neiges (population du centre du pays) et d’excellentes conditions pour pour la bernache cravant (population de l’Atlantique).

Bon automne,

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *