Reproduction des oies 2016 bilan no3

Bonjour à tous et à toutes,

Selon M. Gauthier, les différents facteurs qui influencent la reproduction des oies ne vont pas tous dans la même direction. Pour le moment, on peut s’attendre à une année moyenne ce qui permettra aux chasseurs de bien tirer leur épingle du jeu.

Voici son message en entier:

Bonjour,

Voici une mise-à-jour de la nidification de l’oie des neiges à l’Île Bylot.

La météo a été généralement bonne durant toute la nidification des oies jusqu’à la fin des éclosions. L’éclosion des jeunes est maintenant terminée et notre équipe a pu marquer plus de 2200 jeunes au nid, ce qui est excellent compte tenu que la densité de nids dans la colonies est plus faible cette année. En effet, comme j’ai indiqué dans mon précédent message, la forte accumulation de neige en début de saison a forcé les oies à se disperser davantage afin d’utiliser les premiers endroits dégagés de neige pour nicher. Dans notre zone de suivi intensif, les dates de ponte étaient presque normales (pic de début de ponte le 13 juin; moyenne à long terme 12 juin) mais il semble que d’autres secteurs de la colonie étaient plus tardifs. La taille de ponte était aussi assez basse (3.3 œufs comparé à 3.7 en moyenne), ce qui est typique des années de fort enneigement et de nidification tardive.

L’abondance des lemmings en début de saison, la proie principale des prédateurs d’oies, était variable selon les secteurs. Les lemmings ont diminué dans certains secteurs suite aux fortes abondances des 2 dernières années mais apparemment pas dans d’autres. On note toutefois une forte reproduction des renards avec beaucoup de tanières actives. La prédation par les renards sur les nids était assez intense pendant la ponte mais moins durant l’incubation. À la mi incubation, 80% des nids recensés à la ponte étaient encore actifs comparé à 84% l’année dernière.

Il appert donc que, globalement, les indices de reproduction des oies sont mitigés jusqu’à maintenant à l’île Bylot. Même si la phénologie est près de la normale et la prédation globalement modérée, la densité de nids dans la colonie et la taille de ponte sont réduits cette années. On pourrait donc s’attendre à une production de jeunes un peu sous la normale cet automne, peut-être comparable à celle de l’année passée.

La dernière étape de la saison sera le baguage des oies, qui commencera dans un peu plus de 2 semaines. Je pourrai vous donner des informations sur cette dernière étape de la nidification des oies vers la fin du mois d’août.

Bonne fin d’été!

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *