reproduction des oies 2016 bilan no1

Bonjour à tous et à toutes,

M. Gilles Gauthier professeur et chercheur à l’Université Laval envoie quelques fois dans l’été (normalement 4) un bilan de l’état de la situation des oies dans l’Arctique Canadien. C’est donc l’état d’avancement de la reproduction qu’il présente dans ses messages ainsi que les conditions climatiques et biophysiques présentent en 2016 sur les lieux de nidification.

Voici son premier message envoyé le 13-juin-2016:

Bonjour,

Encore cette année, voici de retour les messages vous informant du déroulement de la saison de nidification des oies des neiges à l’Île Bylot. Notre équipe est arrivée au camp avec plusieurs jours de retard à cause de la mauvais météo qui a perduré durant les premiers jours de juin, empêchant l’arrivé de l’hélicoptère. J’ai eu mes premiers rapports dans les derniers jours.

La quantité de neige au sol était très élevée à l’arrivée de l’équipe, probablement le plus élevé depuis les 10 dernières années. L’hiver à Bylot a été un peu à l’image de notre hiver dans le sud du Québec avec très peu de neige durant une bonne partie de l’hiver mais de fortes accumulations en fin d’hiver. La fonte a commencé un peu en retard avec le temps gris, sans soleil, et frais qui prévalu à la fin mai et le début juin. En date du 5 juin, la couverture de neige dans notre vallée principale était évaluées à 90% comparé à 50% l’an passé et à une moyenne à long-terme de 60% à pareille date. Toutefois, le soleil est au rendez-vous depuis une semaine et la fonte de la neige progresse mais ne permettra pas de récupérer le retard.

Les oies sont arrivées au site mais avec un peu de retard. Habituellement, le pic des arrivées se fait dans les premiers jours de juin mais ce n’est qu’en fin de semaine dernière que le nombre a vraiment commencé à augmenter, soit environ avec une semaine de retard. Il est donc vraisemblable que la nidification des oies soit retardée cette année.

Voici pour les premières observations. D’autres devraient suivre dans les prochains jours.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *