Hiver 2016 vs 2015!

Bonjour à tous et à toutes,

le mois de février m’amène à commencer à regarder ce qu’il se passe plus au sud pour tenter de prédire la migration printanière à venir! Le premier facteur que je consulte est la couverture de neige présente au sol. Je compare ces données avec ceux des années précédentes. Cette année, la comparaison avec 2015 (année froide mais pas très neigeuse) est marquante. Je vous présente ces deux photos. Pour 2015:

Couverture de neige le 5-février-2015

Pour 2016:

Couverture de neige le 5-février-2016

Deux images valent elles 2000 mots? La comparaison est frappante et je ne serais pas étonné que les premières oies arrivent à la fin du mois de février! Pour consulter les données de couvertures de neige, je vous invite à suivre ce lien: www.nohrsc.noaa.gov Une multitude d’informations se trouve sur ce site.

Le deuxième facteur que je consulte sont les prédictions météorologiques des prochains jours ainsi que les tendances à long terme. Je regarde la météo pour les villes de Harrisbourg en Pensylvanie et de Syracuse dans l’état de New York. Ces observations me permette d’avoir une bonne idée de ce qu’il va se passer dans les deux prochaines semaines. Pour le moment, nous aurons une mini vague de froid jusqu’au 18-20 février et par la suite les températures semblent vouloir remonter et poussera les premiers migrateurs à se déplacer.

Le troisième facteur qui attire mon attention sont les mentions d’observations d’oies sur différents sites internet. Un des sites que je fréquente régulièrement est celui de Middle Creek Wildlife Managment Area. Ils détaillent la migration de la sauvagine dans leur secteur situé juste au sud des Appalaches dans l’état de la Pennsylvanie. En 2015, ils ont noté la présence de plus 110 000 oies vers le milieu du mois de mars. Parions que se sera plus tôt cette année! Ils ont publié le premier message pour 2016. L’autre site que je fréquente est Ebird. Ce site est alimenter par des ornithologues amateurs qui y relatent leurs observations. Ce site fait déjà mention de la présence de quelques milliers d’oies juste au sud du lac Ontario près des « finger lakes ».

Et voilà, il ne serait pas impossible que les chasseurs d’oies du sud puissent faire l’ouverture cette année le 1 mars!

à bientôt,

Benoit

2 réflexions au sujet de « Hiver 2016 vs 2015! »

  1. Bonjour, je demeure à ville Saint Catherine et j’ai vue jusqu’a la fin de décembre de bonnes bandes d’outardes et d’oies blanches. Cette semaine j’ai vue quelques outardes et hier une bande d’environ 50. Je pense que c’est anormal mais je pense aussi qu’ils ont de meilleures informations que nous pour la météo. Donc nous aurons un printemps très tôt selon les outardes.

    • Bonjour,
      assurément que les oiseaux sont meilleurs que nous, surtout pour la détection des variations barométriques. Par contre, de notre côté nous avons inventé les instruments pour nous aider.

      Pour ce qui est de vos observations du mois de décembre, je ne suis pas étonné de ces mentions. Des oies ont également été observées dans le secteur de St-Vallier dans Bellechasse le 26 décembre ce qui est très rare!

      La présence d’outardes (Bernaches) est normale en hiver sur la rive sud de Montréal. Il y en a probablement plus cette année dû à l’hiver plus clément que la normale. Plusieurs migrateurs sont catégorisés de « tempérés » ce qui signifie qu’ils se déplacent vers le sud selon la difficulté de l’hiver et la disponibilité de la nourriture.

      Salutations,

      Benoit
      bgendreau@montmagny.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *