La prédiction!

Bonjour à toutes et à tous,

et oui déjà la fin du mois d’août! Certains trouveront qu’il n’y a pas eu d’été alors que d’autres sont heureux de voir le soleil se coucher de plus en plus tôt et apeuré de voir que leurs équipements n’est pas encore prêt! L’automne approche à grand pas et qui dit automne, dit saison de prédilection des passionnés de chasse de toutes sortes.

Les premières oies d’affairent déjà à quitter l’arctique canadien pour atteindre le nouveau Québec. Les équipes de biologistes quittent également cette région pour rejoindre la civilisation. Voici les dernières nouvelles de la reproduction des oies ainsi que la fameuse prédiction chercheur principal sur la Grande Oie des neiges M. Gilles Gauthier.

à bientôt,

Benoit

Bonjour,

La saison de terrain 2015 est maintenant terminée à la station de l’Île Bylot. La dernière activité importante de la saison, soit le baguage des oies des neiges, a eu lieu du 7 au 13 août. Les groupes d’oies étaient assez abondants et la bonne météo qui a prévalu tout l’été a continué pendant le baguage des oies. Au final, notre équipe a bagué 3689 oies, dont 587 femelles adultes avec des colliers, et 97 oisons marqués avec des web-tags à l’éclosion ont été recapturés. Il s’agit d’un très bon résultat.

Le rapport jeunes:adultes dans nos captures était de 0.985 (chiffre préliminaire), une valeur un peu plus faible que ce que je m’attendais basé sur les observations de terrain faites jusqu’à l’éclosion. En effet, on avait un assez bon effort de reproduction dans la colonie et une bonne taille de ponte. Il semble que ce soit la taille des familles qui était assez faible (rarement plus de 2 jeunes) à la fin de l’été, suggérant une mortalité estivale assez importante des jeunes. Une prédation élevée due à une forte abondance de renards sur l’île cette année ou encore un manque de nourriture due à la sécheresse qui perduré tout l’été pourraient expliquer une telle mortalité. Ce rapport jeunes:adultes permet de prédire un pourcentage de jeunes pour cet automne autour de 20%, soit une valeur quand même près de la moyenne à long-terme (22%).

Les bonnes conditions climatiques qui ont prévalues à Bylot durant tout l’été n’étaient pas généralisées dans tout l’Arctique cette année. En effet, alors que Bylot et les secteurs plus au nord ont bénéficié d’une température exceptionnellement belle cet été, les secteurs plus au sud (centre/sud de Baffin) ont au contraire eu un des pires étés des dernières décennies (pluie, froid et vent presqu’en permanence). Compte tenu qu’un nombre non négligeable de grandes oies des neiges nichent plus au sud sur Baffin, la prédiction globale pour la volée d’automne s’avère donc un peu plus difficile cette année. En effet, si on se base uniquement sur ce qu’on a observé à Bylot, on s’attendrait à une année moyenne, avec une proportion de jeunes à l’automne semblable à l’année passée. Toutefois, comme la reproduction des oies qui ont nichées plus au sud a vraisemblablement été plus mauvaise, on pourrait s’attendre au final à une proportion de jeunes un peu plus faible que la prédiction basée sur l’île Bylot.

Bon automne,

Gilles Gauthier

Département de biologie & Centre d’études nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *