Nouvelles du nord!

Bonjour à tous et à toutes,

voici un message de Gilles Gauthier qui participe aux travaux de recherches sur la grande oie des neiges dans l’Arctique canadien:

Bonjour,

Voici les dernières nouvelles de la nidification de l’oie des neiges à l’Île Bylot.

Tel que précisé dans mon précédent message, l’accumulation de neige à l’île Bylot ce printemps était modérée et la fonte a procédé assez rapidement au début juin. Les oies sont arrivées au site en grand nombre dès les premiers jours de juin, ce qui est assez tôt. Par contre, des températures un peu plus froides et humides à la mi-juin ont probablement ralenties un peu le début de la ponte des oiseaux.

Dans la zone de recherche intensive au centre de la colonie, 203 nids ont été recensés, ce qui est un nombre assez élevé. Cela suggère que l’effort de reproduction des oies est assez bon pour l’instant. Le pic de ponte aurait été le 13-14 juin, soit légèrement plus tard que la moyenne à long-terme (12 juin) et le nombre moyen d’œufs par nid est de 3.6, près de la moyenne à long terme (3.7). Toutefois, ces chiffres sont très préliminaires et basés sur un sous-échantillon seulement des nids suivis.

L’activité des prédateurs dans la colonie est jusqu’à maintenant assez élevée, en fait plus élevée que l’an passée. Ceci n’est pas étonnant car l’an passé les lemmings, la principale proie des prédateurs, étaient très abondants et cette abondance élevée semble s’être maintenue à nouveau cette année. Il est donc probable que les jeunes de prédateurs comme les renards, qui ont été produits en abondance l’an passé grâce aux lemmings, aient également bien survécu cet hiver. Après environ le tiers de la période d’incubation, environ 11% des nids suivis étaient déjà prédatés. On s’attend donc à une prédation sur les œufs et les jeunes oies plus élevée que l’année dernière.

En résumé, les conditions de reproduction des oies à l’Île Bylot sont jusqu’à maintenant apparaissent assez favorables malgré une prédation qui devrait être assez élevé. On pourrait donc s’attendre à une production de jeune moyenne cette année, mais évidemment la saison de reproduction est encore jeune!

Je quitte demain pour rejoindre l’équipe sur les terrain, donc mon prochain message ira à la fin juillet.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

En espérant que les conditions demeurent favorables et que la prédation ne soit pas trop élevé.

à bientôt,

Benoit

Une réflexion au sujet de « Nouvelles du nord! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *