St-Vallier le 24-octobre-2013

Bonjour à tous et à toutes,

ce matin, j’étais du côté de St-Vallier. Le nombre d’oies dans ce secteur demeure similaire à mes inventaires des derniers jours. Par contre, il a un peu diminué dans la baie à l’ouest de Berthier-sur-Mer. Voici les détails:

– Baie à l’ouest de Berthier-sur-Mer: 19 000 oies avec quelques centaines de bernaches et plusieurs centaines de fuligules

– ROM de St-Vallier: 30 000 oies

– Montmagny: 6 500 oies dont 2 000 au quai et 4 500 à l’embouchure de rivière à la Caille. Possiblement qu’il y en a plus à Montmagny, mais étaient probablement encore aux champs dû au conditions climatiques.

J’ai ajouté un complément vidéo dans la section réservée à cet effet. Cliquez ici.

Il ne reste qu’une semaine au mois d’octobre et on peut s’avancer pour dire qu’elle ne passera pas l’histoire pour ce qui est des opportunités de chasse. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de jeunes, mais bien parce qu’il n’y a pas de nourriture dans les champs… Pour comprendre pourquoi la nourriture ce fait rare, il faut revenir au printemps dernier. Vous vous en souvenez probablement, le printemps 2013 a été froid et surtout pluvieux ce qui a retarder les semences de quelques semaines. Ces quelques semaines de retard, se font maintenant sentir si bien que la majorité des producteurs n’ont pas encore terminé de battre le soya, de récolter le maïs ensilage et dans certains cas de récolter leurs céréales… Habituellement, à la fin octobre, certains champs de maïs grain ont commencé à être récoltés… Nous sommes bien loin de voir les batteuses dans les champs de maïs-grain.

Tout ce retard dans les récoltes a comme impact que les oies ne « collent » pas dans un secteur donné. Comme se sont des oiseaux migrateurs, elles se déplacent dans l’espoir de trouver un meilleur secteur d’alimentation. Si ajoute à ça une pression de chasse, alors les oies bougent sans arrêt! 

En espérant que les prochains jours nous apporterons une belle gelée mortelle pour le maïs ce qui aidera à faire sortir l’humidité des grains… À suivre…

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *