Premières nouvelles de l’Arctique

Salut à tous et à toutes,

voici les premières nouvelles en provenance de l’île Bylot située dans l’Arctique.

Source: Gilles Gauthier, professeur, département de biologie et Centre d’Études Nordiques, Université Laval.

Bonjour,
Voici les dernières nouvelles de la nidification de l’oie des neiges à l’Île Bylot.
Jusqu’à maintenant, les conditions de nidification sont plutôt bonnes. La date moyenne de ponte, estimée au 12 juin, est exactement la moyenne à long-terme (11-12 juin). Le nombre d’œufs moyen par nids est de 3.58, soit légèrement sous la moyenne à long-terme (3.71). Par contre, le taux d’échec de nids jusqu’à la fin de l’incubation n’est que de 20%, ce qui est étonnamment faible (la moyenne jusqu’à l’éclosion est habituellement de 35%).
On anticipait un taux de prédation élevé sur les œufs à cause de la quasi absence de lemmings pour une 2e année consécutive après le fort pic de 2011. Quand les lemmings sont absents, les prédateurs comme les renards se tournent habituellement vers les oies comme source de nourriture. Cependant, comme les lemmings sont faibles depuis 2 ans, on peut supposer que la production et la survie des renards l’année dernière ont été faibles, ce qui peut expliquer la faible prédation observée jusqu’à maintenant. Les éclosions des premiers nids doivent normalement commencer ces jours-ci.
Concernant la météo, ce sont des conditions près des normales jusqu’à maintenant. Donc, si les conditions se maintiennent, on peut s’attendre à une meilleure production de jeunes à l’automne que l’an passé.

D’autres nouvelles vont suivre dans les prochaines semaines.

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *