Les oies ont quitté, l’heure est au bilan!

Bonjour à tous et à toutes,

maintenant que les oies ont définitivement quitté la région (J’en ai quand même observé 8 près des étang d’épuration à Montmagny hier en fin d’avant-midi), il est maintenant temps de dresser le bilan de cette saison de migration.

Premièrement, vous avez été très nombreux à visiter ce site. À ce sujet, voici quelques statistiques pour la période située entre le 1er janvier et le 30-mai-2013:

  • Près de 12 000 visites
  • Plus de 5 700 visiteurs uniques
  • Plus de 28 600 pages vues

Deuxièmement, je vous présente le bilan de la présence des oies dans chacun des dortoirs de la région:

  • Refuge d’Oiseaux Migrateurs de St-Vallier: Migration très décevante dans ce secteur. Ce site est généralement un des meilleurs pour faire de belles observations, mais les oies l’ont boudé… Au milieu d’avril, j’y ai observé près de 30 000 oies pour quelques jours et le reste de la saison a été très tranquille.
  • Baie à l’ouest du village de Berthier-sur-Mer: La fin du mois d’avril et le début du mois de mai a été la période où les rassemblements étaient les plus intéressants, mais comme pour le ROM de St-Vallier, le printemps 2013 ne passera pas à l’histoire…
  • Village de Berthier-sur-Mer: Ce secteur n’est pas reconnu pour y accueillir de grandes concentrations, mais lorsque les oies sont présentes, elles sont souvent près des observateurs. Il y a eu une bonne présence d’oies à la fin d’avril. Jusqu’à 7000 oies ont observé au matin du 30-avril.
  • Montmagny: ce secteur a été sans aucun doute celui qui a accueilli la plus grande quantité d’oies et ce, de façon constante tout au long de la saison. Elles y ont été abondante à partir du milieu d’avril jusqu’au milieu de mai. Les dernières ont quitté le site au début de la semaine du 26-mai! Le fait le plus marquant est lorsque les oies ont envahi la culture attrayante: http://youtu.be/SC2MtO1EPrA
  • Cap-St-Ignace: Après la région de Montmagny, c’est celle de Cap-St-Ignace qui a accueilli les plus gros contingents. Les oies y ont été présentes du 20 avril jusqu’au 20-mai environ atteignant un pic de plus de 20 000 oies au début du mois de mai.
  • L’Islet: Ce site a accueilli de belles concentrations d’oies. De plus, il permet souvent à l’observateur d’être près des oies.

Pour conclure, il est certain que le printemps 2013 ne passera pas à l’histoire. La migration des oies a été perturbé par plusieurs systèmes dépressionnaires qui ont entrainé de forts vents d’est ralentissant de façon considérable leurs déplacements vers notre région. Même la migration des autres espèces d’oiseaux a été différente de la normale.

Maintenant, il nous reste seulement à souhaiter que les conditions climatiques dans l’Arctique seront favorables à la reproduction des oies!

Je vous invite à me faire parvenir vos commentaires et/ou suggestions afin d’améliorer l’information qui circulent sur ce site.

De plus, j’aimerais connaître à quel niveau ce site vous a été utile (ex: pour planifier un voyage d’observation ou de chasse, par simple curiosité, etc…). Vous pouvez me faire parvenir vos commentaires à info@migrationdesoies.ca

Pour les intéressés, je participe à un projet qui se nomme www.projetcolibris.org. Il vise à en apprendre d’avantage sur le Colibri à gorge rubis. La saison de bagage bas son plein présentement. Contactez-moi si vous désirez assister à une séance de capture.

Merci à tous ceux qui m’ont fait parvenir leurs commentaires tout au long de cette saison de migration. On se dit à l’automne! Je vais quand même l’alimenter un peu au courant de l’été et je vais tenter les sections qui ne sont pas complètes.

à bientôt,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *