Que se passe-t-il avec les oies?

Il y a une vingtaine d’années, les oies arrivaient massivement dans la région au début du mois d’octobre. De nos jours, il est très rare d’observer une arrivée massive même si le troupeau est beaucoup plus élevé qu’à cette époque.

Maintenant, leur première halte migratoire dans le Québec méridionale est le Lac-Saint-Jean. C’est dans ce secteur qu’il est possible d’observer une migration massive comme il se produisait dans la région de Montmagny il y a vingt ans. Selon la disponibilité de la nourriture, la pression de chasse et la température dans le secteur du Lac-Saint-Jean, elles vont y résider plus ou moins longtemps.

Cette nouvelle halte fait en sorte qu’elles arrivent un peu plus tard dans la région de l’estuaire moyen du Saint-Laurent. De plus, lorsqu’elles quittent le Lac-Saint-Jean, elles le font par petits groupes et non de façon massive comme lorsqu’elles quittent le nord du Québec. Ce phénomène se traduit par une concentration d’oies plus faible dans la région de Montmagny.

Par contre, il est possible d’observer des oies sur une plus longue période de temps. Les premières arrivées quittent et d’autres arrivent ce qui fait que la densité n’augmente pas. Il est encore possible d’y observer de grandes concentrations d’oies lorsque certaines conditions sont réunies: beaucoup de nourriture et une faible pression de chasse.

L’automne dernier, ces conditions étaient présentes dans le secteur de Saint-Vallier. Les oies avaient un dortoir sécuritaire et la nourriture dans les champs de maïs avoisinants étaient illimitée. Les oies s’y sont concentrées pour atteindre un nombre impressionnant de près de 100 000!

Les oies utilisent un territoire tellement vaste qu’elles quittent rapidement un secteur où la nourriture est inadéquate surtout si la pression de chasse est trop élevée. Elles vont se déplacer en espérant trouver un secteur plus adéquat tout en se dirigeant vers le sud.

Bonne chasse et bonnes observations à tous et à toutes,

Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *