Un bon groupe est présent à Montmagny

Salut à tous,

ce matin vers 9:15, j’ai observé un bon groupe d’oies (environ 3 à 4000) dans les champs entre la 132 et le fleuve juste derrière le BMR à Montmagny. J’ai évalué le groupe très rapidement et elles étaient très loin de la route… Peut-être étaient-elles plus nombreuses!

Les températures et les vents risquent d’être beaucoup plus favorables à la migration dans les prochains jours, donc des attroupements plus important devraient être observés cette fin de semaine.

Le pic de la migration s’en vient très rapidement!

à bientôt,

Benoit

4 réflexions au sujet de « Un bon groupe est présent à Montmagny »

  1. Nous residons a Limoilou (Quebec)

    Il y a quelques minutes jai observer un vol de nuit doies blanches. je voudrais savoir si celles-ci se deplace effectivement de nuit? Il y a un decalage denviron 3 semaines sur la periode de migration normale…est-ce normale?

  2. Salut,

    La plupart du temps lorsque les oies changent de secteur (migration petite ou courte), elles le font la nuit, souvent lorsque le ciel est étoilé. Il y a plusieurs explications à la migration nocturne:

    1-condition climatique souvent plus favorables la nuit
    2-ils se déshydratent moins parce qu'il fais plus frais
    3-orientation plus facile avec les étoiles
    4- bien d'autres raison que je ne connais pas…

    pour revenir à votre question sur les dates d'arrivées des oies. Il y a plus de trente ans, les oies migraient de façon différentes. En quittant leur aire d'hivernage sur la côte est américaine, elles se dirigeaient directement dans le secteur situé entre Québec et l'Islet. Donc, elles devaient attendre que la neige soit complètement fondu ce qui repoussait leur arrivée.

    Maintenant, elles se déplace selon l'arrivée du printemps. Aussitôt que le printemps commence à se pointer sur le nord-est des États-Unis, elles débutent leur migration vers le nord. Elles suivent littéralement la fonte de la neige.

    Avec l'hiver que nous avons eu, le couvert de neige à disparu rapidement dans le sud. Si jamais, une tempête devait se pointer, elles sont capable de rebrousser chemin vers des températures plus chaudes.

    D'autres facteurs peuvent influencer les déplacements des oies comme la chasse (ouverte depuis hier) et l'effarouchement.

    bonnes observations,

    Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *