De nouveaux arrivants!

Bonjour,

Aujourd’hui, malgré la température maussade, j’ai pu observé de nouvelles espèces d’oiseaux. Voici la courte liste des nouveaux arrivants:

  • Sarcelle d’hiver
  • Martin pêcheur d’Amérique
  • Crécerelle d’Amérique
  • Bruant des près
  • Bruant familier

Pour le reste, les bruants chanteurs et les juncos ardoisés sont abondants partout. Une buse pattue, un harfang des neiges ainsi que plusieurs Busard St-Martin sont présents dans le secteur de rivière-à-la-Caille.

Pour ce qui est des oies, aucuns mouvements significatifs depuis le début de la semaine. La banquise à Montmagny est presque toute fondu. D’ailleurs, quelques centaines d’oies y ont déjà élu domicile.

J’attire votre attention sur le fait que le champ situé derrière l’école Louis-Jacques-Casault à Montmagny a été cultivé pour les oies en 2013. Elles vont commencer à s’y alimenter d’ici une semaine. Ce champ permet aux observateurs d’être à quelques dizaines de mètres de l’action et de faire de magnifiques photos. Continuer de suivre ce blog pour connaître le meilleur moment pour visiter ce champ.

à bientôt,

Benoit

Nous y sommes presque!

Bon début de semaine à tous et à toutes,

nous attendons d’une journée à l’autre les premiers vrais rassemblements d’oies dans la région de Montmagny. Il est possible qu’un certain mouvement migratoire est lieu en fin d’après-midi aujourd’hui (à suivre…). Les vents sont supposés tourner au sud-ouest. Beaucoup d’oiseaux préfèrent migrer juste avant l’arrivée d’un système dépressionnaire qui atteindra la région de Montmagny ce soir. J’espère bien pouvoir compter les oies par milliers à partir de demain!

J’attire votre attention vers le blog de lObservatoire des oiseaux de Tadoussac. Un billet vient d’être publié sur un projet de maîtrise qui porte sur la Grande Oie des neiges en milieu agricole. À lire!

Le couvert de neige a beaucoup diminué en fin de semaine:

08_2014_04_14

Je vous reviens rapidement avec des nouvelles fraîches.

à bientôt,

Benoit

Arrivée massive d’oies à Baie-du-Febvre

Bon matin!

Hier, un ami a observé plus de 150 000 oies dans le secteur de Baie-du-febvre. L’arrivée massive d’oies dans ce secteur est un très bon signe. Celles observées à Montmagny hier matin provenaient probablement du même mouvement migratoire. Les quelques 2000 individus observées en migration à Montmagny ont profité des vents favorables pour poursuivre leur route jusque dans l’estuaire moyen.

Le nombre de bernaches dans le secteur de Berthier-sur-Mer a également augmenté. Il est passé de 20 individus mercredi à plus de 200 jeudi! De plus, la neige dans les champs a énormément fondu. J’estime le couvert de neige à environ 70%, comparé à 98% mercredi!

Voici le couvert de neige dans le nord est de l’Amérique du nord en date du 11-avril-2014 au matin:

2014_04_11_05_Northeast

Bref, je crois que nous sommes sur le bonne voie. Il est fort probable que de bons rassemblements d’oies seront observés au courant de la semaine prochaine. De plus, en début de semaine prochaine les températures seront chaudes et de bonnes quantité de pluie sont prévues!

à bientôt,

Benoit (info@migrationdesoies.ca)

 

Un peu de mouvements à Montmagny

Bonjour à tous et à toutes,

ce matin, entre 9:20 et 11:00, j’ai dénombré à partir de rivière-à-la-Caille à Montmagny plus de 2000 oies en vol en direction Est. C’est mon passage le plus significatif depuis le début du printemps. En espérant que les choses vont continuer de s’améliorer.

Pour les chasseurs qui ont réussit à obtenir une date dans le cadre du projet de chasse contingentée dans le secteur de rivière-à-la-Caille, je veux vous mentionner que le chemin d’accès a été soufflé aujourd’hui. Pour le moment, j’ai déjà annulé les trois premières journées du calendrier. Le site ne sera donc pas ouvert avant le mardi 15 avril voir au-delà. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions (info@migrationdesoies.ca).

En espérant que les oies continueront d’arriver dans les prochains jours.

à bientôt,

Benoit

Peu de mouvements, mais on garde espoir!

Bonjour à tous et à toutes,

il y a eu peu de mouvements migratoires dans la région cette semaine. Les oies observées lundi matin à Montmagny ont été mes seuls observations de la semaine… Par contre, les champs commencent tranquillement à montrer des signes printaniers. On commence à apercevoir des labours, mais ils sont encore recouverts de neige à plus de 98%.

Dans le même ordre d’idée, la batture de Montmagny est encore recouverte de glace… Peut-être que les forts vents prévus demain après-midi aideront à éloigner ces glaces et à libérer un peu d’habitat pour les oies!

Voici d’autres signes printaniers:

  1. Hier, j’ai observé mon premier Moucherolle phébi à partir de mon bureau.
  2. Les bruants chanteurs sont de plus en plus en voix.
  3. Les carouges et les quiscales sont abondants partout..
  4. Les bernaches sont de plus en plus présentes.
  5. La diversité de canards augmente!

Pour conclure, plus de 50 000 oies ont été observées dans le secteur de Baie-du-Febvre dans la journée de lundi (Carte Ebird). Baie-du-Febvre est leur dernier arrêt avant d’atteindre la région de l’estuaire moyen! Avec les températures chaudes annoncées demain et vendredi, je m’attends à observer des oies de façon régulières dans les prochains jours. On commence à avoir hâte!

Voici une carte du couvert de neige en date du 9-avril-2014 en matinée:

06_2014_04_09

à bientôt,

Benoit (info@migrationdesoies.ca)

Observation d’oies à Berthier-sur-Mer

Bonjour à tous et à toutes,

tout en écrivant ce message, 45 oies survolent le centre-ville de Montmagny! J’ai également observé un groupe de 25 oies à partir du quai de Berthier-sur-Mer dimanche matin. Par contre, ces deux volées d’oies se déplaçaient en direction ouest!!! Il faut préciser que dans la région, tous les champs sont encore recouverts de neige.

Pour ceux qui désirent consulter la carte Ebird, cliquez ici. Vous pourrez voir que le nombre d’oies présentes dans le secteur de Baie-du-Febvre a augmenté.

La fin de semaine nous aura apporté son lot de nouveaux migrateurs dans la région. En voici quelques-uns: Canard mallard et noir, Fuligule milouinan, Garrot à oeil d’or, Grand héron, Cormorant à aigrettres, Merle d’Amérique, Bruant chanteur.

Dans les prochains jours, je vais commencer à alimenter ce blog de façon plus soutenu. Je vais également ajouter des vidéos et des photos des premiers rassemblements important d’oies.

Il y a de moins en moins de glace sur le fleuve. Il est probable que la plupart des banquises qui recouvrent les marais disponibles à marée basse disparaissent au courant des prochains jours. Ces milieux sont les premiers fréquentés par la sauvagine en attendant que les champs se libèrent de leur manteau hivernal.

à bientôt,

Benoit (info@migrationdesoies.ca)

Observation d’oies secteur Baie-du-Febvre!

Bonjour à tous et à toues,

deux sources différentes (particulier et ebird) m’ont rapporté l’observation d’oies dans la région de Baie-du-Febvre! Et oui, les oies ont déjà entrepris la descente du fleuve St-Laurent!

Il est fort probable que les oies passeront rapidement dans le secteur de la Montérégie afin de rattraper leur retard! Il n’est pas impossible que l’on commence à observer des oies dans la région de Montmagny à partir de lundi ;) Je me croise les doigts et je suis très optimiste! Ce matin, en route vers le travail, j’ai observé mon premier carouge à épaulettes! Ça fait du bien au moral. Voici quelques autres espèces repérées à Montmagny ce matin: Quiscale bronzé, Carouges à épaulettes et 3 Pluvier kildir!

Un ami biologiste fait présentement sa maîtrise sur les oies et m’a fait parvenir cette photo prise dans le sud du Québec le 1er avril 2014. Elles sont toujours aussi belles!

Avril_01_2014_GON_P-A_1

à bientôt,

Benoit

C’est commencé pour vrai!

Bonjour à tous et à toutes,

on peut dire que la migration printanière est vraiment débutée. Le nombre d’oies dans le sud du Québec augmente de jour en jour. De plus, les températures semblent vouloir se réchauffer pour la peine et rester au dessus du point de congélation possiblement jusqu’en novembre ;) . Pour ceux qui désirent voir la carte ebird des mentions d’oies, cliquez ici.

Du côté de Montmagny, à part les quelques douzaines de Goéland à bec cerclé qui traînent ici et là dans la ville, il n’y a pas d’autres migrateurs en vue… Il est fort probable que les oiseaux noirs (carouge/quiscal/vacher) fassent leur apparition en fin de semaine. Je les attends de pied ferme!

Je commence à avoir hâte de vous parler de l’observation de mes premières oies… Par contre, je ne crois pas qu’elles arriveront avant le milieu de la semaine prochaine voir même plus tard, mais je n’ose pas y passer! En attendant, voici deux cartes qui montrent le couvert de neige en date du 2-avril-2013 et du 2-avril-2014! Nous sommes clairement en retard….

En 2013:

01_2013_04_02

En 2014:

01_2014_04_02

Pour s’encourager, il ne faut pas oublier que le mois d’avril 2013 avait été particulièrement froid… En espérant que celui de 2014 soit chaud…. sinon nous observerons des oies en juillet!

Bonnes observations à tous ceux qui ont la chance de se déplacer dans le sud!

à bientôt,

Benoit

Enfin des oies au Québec!

Bon début de semaine à tous et à toues!

ouf, pas facile ce début de printemps 2014! Dans ma région, il a venté à plus de 80 km/h toute la journée hier. Il vente encore beaucoup aujourd’hui sans compter les accumulations de neiges qui ont causé quelques fermetures de routes… À part la luminosité et les érables entaillés qui nous donnent l’illusion que nous sommes réellement au printemps, il n’y a rien dans le paysage de Montmagny pour nous faire croire que le mois d’avril est à nos portes! Le pire c’est que ce n’est pas un poisson d’avril ;)

Le seul point positif de la fin de semaine est qu’il y a eu un léger mouvement migratoire pendant la journée de samedi. Il y a eu quelques mentions d’oies sur Ebird. Des groupes allant de quelques centaines à plusieurs milliers d’individus. C’est évident que la migration est présentement arrêtée. Elle reprendra peut-être mercredi avec les vents du sud-ouest et un retour aux normales de saison….

Plusieurs d’entre-vous êtes inquiets pour la condition physique des oies qui sont déjà arrivées et qui ont dû affronter des conditions climatiques comme celles de la fin de semaine dernière. Dîtes-vous que les oies sont présentement en excellente condition physique. Elles ont passé tout l’hiver à s’alimenter et accumuler les graisses nécessaires à leur migration printanière et à leur reproduction dans l’Arctique. L’hiver a peut-être été un peu difficile pour elles sur la côte est Américaine, mais je ne suis pas inquiet pour leur survie.

L’autre aspect à considérer dans la migration des oiseaux est la stratégie adoptée. Chaque oie est guidée par une stratégie migratoire qui peu différer d’une oie à l’autre. Certaines préfèrent être les premières même si elles doivent affronter des conditions difficiles pouvant entraîner dans de rares cas la mort… Par contre, les avantages d’être les premières sont nombreux (nourritures abondantes, meilleurs sites de nidification, etc).

Pour d’autres espèces d’oiseaux comme les hirondelles, les coûts d’une migration hâtive peuvent être élevés, voir désastreux. Certaines années, lorsque les températures chutent drastiquement en avril pendant quelques jours, il arrive que des milliers d’hirondelles meurent n’ayant pu accès à une source de nourriture (insectes aériens).

Tout est une question de dosage. Une migration hâtive est bénéfique lorsqu’elle n’entraîne pas la mort! Les canards et les oies ont suffisamment de réserves de graisses pour survivre à des mauvaises conditions pendant quelques jours. Si jamais ces conditions se prolongeaient, elles pourraient retourner quelques centaines de kilomètres plus au sud pour retrouver des conditions intéressantes. Ultimement, si le printemps froid que nous connaissons perdure, il pourrait faire en sorte de retarder leur départ vers l’Arctique et même influencer leur reproduction 2014… Dans l’Arctique, les oies n’ont qu’une petite fenêtre (quelques jours) en juin pour pondre leurs oeufs et mener à terme leur couvée. Lorsque la neige fond tardivement dans l’Arctique, elles vont parfois décider ne pas se reproduire afin de conserver leurs énergies pour la mue et pour la migration automnale à venir… Bref, il est encore trop tôt pour prétendre que ce printemps tardif aura une influence sur la reproduction des oies en 2014.

Pour terminer, dîtes-vous qu’il n’y a qu’un faible pourcentage des oies qui migrent hâtivement comme celles observées dans le sud du Québec en fin de semaine. La majorité des oies sont quelques centaines de kilomètres plus au sud et profitent de conditions plus clémentes et d’un accès à une nourriture diversifiée.

En espérant que le vrai printemps va arriver cette semaine ;)

Je tiens à remercier tous ceux qui commentent mes messages et me font parvenir des message à info@migrationdesoies.ca. Merci, c’est intéressant de lire vos commentaires.

à bientôt,

Benoit

Demain ou samedi?

Salut,

allons-nous voir arriver les premiers voiliers d’oies demain ou samedi? Les températures semblent vouloir être au-dessus du point de congélation pour la prochaine semaine! Je vais suivre leurs déplacements avec intérêt et vous transférer l’information.

Pour ceux et celles qui auront l’occasion de lire des colliers au cou de certaines oies, n’hésitez pas à rapporter vos observation sur le site du CEN. Je vous encourage également à inscrire vos observations d’oies et d’oiseaux sur le site ebird Québec.

Je commence à avoir hâte de voir mes premiers migrateurs! J’oubliais, en fin de journée aujourd’hui, j’ai observé un Faucon émerillon. On peut considérer ça comme mon premier migrateur ;)

Bonne soirée!

Benoit