Rapport no1: suivi nidification 2019

Bonjour à tous et à toutes,

voici le premier rapport d’une série de quatre sur le suivi de la nidification des oies des neiges. Ce message est publié par le chercheur Gilles Gauthier de l’université Laval:

Bonjour,

Voici les premières informations sur le déroulement de la saison de nidification des oies des neiges à l’Île Bylot. Les premières personnes de mon équipe sont déjà sur place depuis la mi-mai.

Le printemps à l’Île Bylot, comme une bonne partie de l’Arctique cette année, est tout à l’opposé de notre printemps et du début d’été dans le sud. En effet, à l’île Bylot on a un des printemps les plus hâtifs depuis que le début de nos suivis il y a 30 ans. Depuis la mi-mai, le temps est chaud et ensoleillé, hormis quelques jours de pluie-neige la semaine dernière.

En date du 5 juin, la couverture de neige pour l’ensemble de la vallée du camp était de 45% contre 75% l’année dernière (la moyenne a long-terme pour cette date est autour de 62%). Nos transects de neige indiquent un épaisseur de neige résiduelle moyenne, en tenant compte des combes à neige, de 3 cm le 8 juin (la moyenne à long-terme pour cette date est environ 20 cm).

Les oies sont arrivées tôt et en grand nombre. Le 2 juin, on comptait 635 couples dans la vallée principale, le nombre le plus élevé observé à cette date depuis 20 ans. Tout indique également que nous avons un pic d’abondance de lemmings cette année.

Notre équipe a pu établir le camp secondaire au site de la colonie d’oies vendredi dernier, donc on devrait avoir des nouvelles de la nidification des oies bientôt. Mais jusqu’à maintenant, cela s’annonce une excellente année pour les oies.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

Je m’attendais à quelque chose de positif, mais là ça dépasse mes attentes! La saison est encore jeune, mais les choses regardent vraiment bien. Aujourd’hui, j’ai passé quelques heures à pointe à Lacaille et voici la liste des espèces observées: feuillet ebird. Intéressants de voir la quantité d’oiseaux champêtres.

à bientôt,

Benoit

Enfin, la saison est terminée!

Bonjour à tous et à toutes,

enfin, la saison de chasse à l’oie 2018-2019 est derrière nous! Possiblement l’une des plus difficile depuis de nombreuses années. Pour les chasseurs, les raisons sont toujours nombreuses pour expliquer des succès en dessous de leur attente. La première raison est dû à la reproduction des oies qui a été très faible en 2018. Comme la chasse dépend beaucoup du nombre de jeunes dans la volée (oiseaux plus naïfs), un taux de 4% d’oies juvéniles en 2018 (moyenne à long terme de 22%) n’est pas suffisant pour espérer faire de beaux tableaux de façon régulière. J’ajouterais à cette raison qu’au courant des sept dernières années, le taux d’oies juvéniles dans la volée est en moyenne de 14% soit 8% sous la moyenne à long terme. En conclusion, la chasse à l’oie des neiges est dans une période difficile…

Pour ce qui est de la chasse printanière à Pointe à Lacaille, j’ajouterais le printemps tardif comme deuxième raison pour expliquer la saison difficile. Un printemps tardif ralentie grandement la progression des oies vers l’estuaire. Ce retard fait en sorte qu’une bonne partie du troupeau d’oies colle autour du lac Saint-Pierre. Ces oies ne passent pas par la région de Québec avant de migrer pour l’Arctique. Elles quittent le Centre-du-Québec pour se rendre directement dans le nord. Il y a donc une partie du troupeau que nous ne chassons pas lors d’un printemps tardif. Pour terminer, le vent a été très peu présent. Cet élément climatique est capital pour espérer déjouer quelques oies surtout en l’absence de jeunes.

À quoi s’attendre pour la saison 2019-2020?

De nombreuses personnes affirment déjà que la reproduction sera mauvaise parce que nous avons connu un printemps tardif. Il est important de spécifier que les oies se reproduisent à plus de 4000 km de la vallée du fleuve Saint-Laurent… Si nous avons connu un printemps tardif, le nord du Québec et l’est de l’Arctique ont pour leur part connu un printemps au dessus des normales. Le secteur qui nous intéresse est Pond Inlet qui est le plus gros village près de l’île Bylot (abrite la plus importante colonie d’oies). Depuis plus d’un mois, je regarde quotidiennement les prévisions météorologiques pour ce secteur (c’est maladif mon affaire, je songe a me faire soigner) 😉 . En effet, les températures sont au-dessus des normales depuis plusieurs semaines. Présentement, il y a quelques jours plus froids, mais les températures vont remonter vers la fin de la semaine. Tout ça est très positif pour la reproduction des oies.

Les prochaines semaines seront très importantes. En effet, les oies n’ont que quelques jours pour pondent leurs œufs (entre le 8 et le 12 juin) et espérer avoir un bon succès de reproduction. Si les températures continuent d’être au-dessus des normales, on peut s’attendre à une bonne reproduction. De plus, la santé des oies est excellente, car elles n’ont pas eu à élever une famille ce qui demande beaucoup d’énergie et la plupart n’ont même pas pondu d’œufs à l’été 2018. Autre facteur influençant la reproduction des oies est la quantité de lemming présente dans l’Arctique. Depuis deux ans, les lemmings sont peu nombreux et leur cycle d’abondance est au quatre ans environ. Pour 2019, on peut donc s’attendre à une présence plus importante de ce petit rongeur. Lorsqu’ils sont abondants, les renards arctique les préfèrent et délaissent les œufs d’oies!

Je suis donc très optimiste pour la saison de chasse 2019-2020! De toute façon, à la chasse à l’oie il faut toujours rester optimiste sinon on est mieux de demeurer à la maison! 😉

Dans les prochaines semaines, M. Gilles Gautrier chercheur à l’Université Laval va nous envoyer les comptes rendus de ses équipes qui suivent la reproduction des oies dans l’Arctique. On peut attendre le premier compte rendu d’ici une à deux semaines.

cordialement,

Benoit

Beaucoup d’oies secteur Montmagny

Bonjour à tous et à toutes,

un petit mot pour vous dire qu’il y a un très gros rassemblement d’oies dans le secteur de Montmagny. Il y a facilement plus de 45 000 oies. En après-midi, l’envolée vers les champs est spectaculaire. Elle a lieu entre 12h et 16h, mais sera décalée de 45 minutes par jour suivant la marée. Il est possible d’observer ce spectacle aux étangs d’épuration ou derrière le centre d’achat. Pour les lève tôt, il est possible de les observer dans le secteur du quai. Comme les vents demeurent défavorables à la migration, les oies resteront dans le secteur encore plusieurs jours.

Les activités de chasse à Pointe à Lacaille sont toujours en cours. Les vents nord-est des derniers jours nous ont grandement aidé à obtenir de belles opportunités. Il est évident que la saison 2019 ne passera pas à l’histoire, mais ça on le savait déjà avant de commencé dû au faible taux de reproduction! La chasse à l’oie est un défit et c’est lorsque c’est difficile qu’on apprend plus!

à bientôt,

Benoit

Encore une belle fin de semaine en vue!

Bonjour à tous et à toutes,

hier et aujourd’hui, j’ai visité une partie de la rive sud entre St-Vallier et le refuge d’oiseaux migrateurs de la rivière Trois-Saumons. C’est dans les secteurs de St-Vallier et de Montmagny que les plus grosses concentrations ont été observées. Il est important que les estimés que je fournis dans mes messages sont là pour donner une idée grossière de l’abondance des oies dans ces secteurs. Le nombre d’oies varie grandement dans la journée surtout lorsqu’elles sont parties s’alimenter dans les champs. Voici les détails de mes observations:

  • ROM de St-Vallier: plus de 40 000 oies. Une bonne section de l’anse était complètement blanche comme s’il avait neigé
  • Baie à l’ouest de Berthier-sur-Mer: 10 000 oies
  • secteur de Montmagny: plus de 30 000 oies. plusieurs milliers d’oies se tiennent près des étang d’épuration
  • Cap-Saint-Ignace: 7500 oies dans le secteur de l’anse à Gilles
  • Islet village: 8000 oies
  • ROM de la rivière Trois-Saumons: 10 000 oies

Il est donc encore le temps de se déplacer sur la rive sud pour venir observer les oies ainsi que les autres espèces d’oiseaux.

Bonnes observations et bonne chasse,

Benoit

Beaucoup d’oies sur la rive sud!

Bonjour à tous et à toutes,

Présentement, les oies sont très abondantes sur la rive sud à l’est de la ville de Québec.Le troupeau qui se tient à Montmagny oscille entre 25 000 et 35 000 oies. L’envolée matinale qui se déroule généralement entre 6:00 et 9:00 est toujours impressionnante. Dans le secteur de Montmagny, de nombreuses oies se tiennent aux étangs d’épuration et dans un champ de maïs situé à proximité. Cet endroit est situé dans une zone d’interdiction de chasse ce qui permet de faire de belles observations. Pour connaître les sites d’observation de la région, je vous invite à suivre ce lien: où observer les oies dans la région de Montmagny et comment observer les oies.

La saison de chasse dans le secteur de Pointe à Lacaille est bien entamée. Les résultats ne sont pas énormes pour plusieurs raisons, mais au moins il y a de l’action et des possibilités de récolte à chaque jour.

Bonnes observations et bonne chasse!

Cordialement,

Benoit

Vive la chaleur!

Bonjour à tous et à toutes,

enfin nous avons connu quelques journées de soleil et de chaleur. Dimanche était la journée la plus chaude avec des vents du sud-ouest. Lors de cette journée, je m’attendais à un mouvement important d’oies. Il y a eu un peu de mouvement, mais vraiment de faible intensité. Peut-être devaient-elles se reposer après 48 heures de mauvais temps! Lundi, il faisait plus frais avec un bon vent du nord-est. Un mouvement d’intensité modéré a eu lieu lors de cette journée malgré un vent défavorable.

Les oies sont de plus en plus nombreuse dans les secteurs de l’Isle-aux-Grues et de Montmagny. En fin de journée aujourd’hui, un troupeau de près de 10 000 oies s’alimentaient sur les battures près de Pointe-à-Lacaille. La saison de chasse est maintenant bien entamée et les champs sont complètement dégagés.

Quelques nouvelles espèces: Pic flamboyant, hirondelle bicolore, bruant vespéral, faucon pèlerin.

La migration sera ralentie par le mauvais temps à venir demain et vendredi. En plus des précipitations, les températures seront près du point de congélation. Il faudra donc être patient avant d’observer de nouveaux arrivages d’oies.

à bientôt,

benoit

 

Baie-du-Febvre envahie

Bonsoir à tous et à toutes,

enfin le printemps c’est installé dans la région de Montmagny. Les oies sont de plus en plus nombreuses et la diversité de canards est élevée. La succession de systèmes de mauvais temps ralentira la migration pour quelques jours. À partir de dimanche, de bons mouvements pourraient avoir lieu tant du côté des oies que des passereaux (surtout dans la nuit de dimanche à lundi pour les passereaux).

Présentement, le nombre d’oies dans le secteur de Baie-du-Febvre demeure très élevé. On parle d’environ 200 000 oies! Si vous avez assisté à un spectacle du genre, ça vaut le déplacement. Par contre ces rassemblements ne dure jamais longtemps.

Voici la liste des nouvelles espèces d’oiseaux observées dans les derniers jours:

  • Crécerelle d’Amérique
  • Canards: Noir, colvert, d’Amérique, branchu, pilet, grand harle, sarcelle d’hiver
  • Cormorant à aigrette
  • Bruant des prés et familier
  • Moucherolle phébi

La chasse à Pointe à Lacaille a débuté aujourd’hui et se poursuivra jusqu’au 20 mai.

Préparez vos jumelles pour dimanche!

à bientôt,

Benoit

 

Bon mouvement migratoire à venir, mais…

Bonjour à toutes et à tous,

après une semaine plutôt tranquille, les prochains jours seront très actifs pour la migration de plusieurs espèces d’oiseaux et en particulier pour les oies des neiges. Pour ceux et celles qui adorent les immenses attroupements d’oies, Baie-du-Febvre est la place à visiter en fin de semaine. Pour les secteurs à l’est de la ville de Québec, le mouvement sera de moindre importance que pour le Centre-du-Québec. On peut quand même s’attendre au plus gros arrivage depuis le début de la saison. Par contre, il ne faut se réjouir trop vite… Les prévisions météorologiques sont ce qu’elles sont, c’est à dire des prévisions, il ne serait pas impossible que l’important système qui s’en vient pour lundi tombe plus en neige qu’en pluie!

Pour ceux et celles qui s’intéressent à la chasse dans le secteur de Pointe-à-Lacaille, j’ai dû annuler mes deux premiers groupes (16 et 17 avril). Je dois repousser l’ouverture du chemin au début de la semaine prochaine afin de m’assurer qu’il ne tombe plus de neige après l’ouverture. Voici quelques photos de ma visite d’hier:

Et voilà, il n’y a pas grand chose à ajouter à part que les deux tempêtes que nous avons connu en début de semaine ont fait du dommage! Les activités de chasse vont probablement débuter jeudi le 18 avril!

cordialement,

Benoit

Encore une pause!

Bonjour à tous et à toutes,

et oui, la migration est encore en pause pour quelques jours le temps que ce système passe et que le soleil fasse fondre cette nouvelle neige! En fin de semaine dernière, il y a eu un peu de mouvements et les oies semblent être bien présentes dans le secteur de Baie-du-Febvre. On est encore loin du pic migratoire pour cette région qui pourrait avoir lieu en fin de semaine prochaine ou au début de la semaine suivante.

Ceux et celles qui suivent ce blog depuis plusieurs semaines se rappellent peut-être du message paru le 15 mars dernier! Dans ce message, je détaillais les prévisions migratoires à moyen et long terme… Dans le scénario pessimiste, j’indiquais que les oies allaient être bien présentes dans la région de Québec entre le 7 et le 10 avril! Avec la tempête qui sévit présentement, le scénario réel sera encore plus pessimiste… Bien qu’il y a un peu d’oies qui traînent ici et là dans l’estuaire, je ne m’attends pas à de gros attroupements dans les prochains jours… En espérant que le blocage actuel qui pousse de l’aire froid sur le Québec se déplace et laisse la chaleur remonter… Actuellement, ce déblocage pourrait se produire en fin de semaine ou au début de la semaine prochaine! On se croise les doigts.

Pour se remonter le moral, voici les deux photos montrant le couvert de neige le 8 avril 2018 et 2019:

On peut constater que nous sommes encore en avance sur 2018! Par contre, avec la neige qui tombe présentement, le portrait risque d’être différent dans les prochains jours… Si on superpose sur ces images, les observations d’oies rapportées sur Ebird, on réalise que les oies suivent vraiment la fonte sur couvert de neige lors de leur migration printanière.

N’hésitez pas à me faire parvenir vos commentaires ou vos observations: info@migrationdesoies.ca.

cordialement,

Benoit

Premières oies!

Bonjour à tous et à toutes,

et oui, hier en fin de journée j’ai observé mes premières oies de la saison! Deux voiliers distinct totalisant un peu plus de 300 oies en vol vers le sud-ouest et je les comprends ;-). Aussi, plusieurs observations ont été rapportées dans la région de Québec. Il y a même des chasseurs qui ont débuté leur saison de chasse sur la côte de Beaupré.

Voici la courte liste des espèces arrivées récemment dans le secteur de Berthier-sur-Mer:

  • Oie des neiges (300)
  • Bernaches du canada (22)
  • Pluvier Kildir
  • Merle d’Amérique
  • Bruant chanteur
  • Urubu à tête rouge

En fin de semaine, le secteur de Baie-du-Febvre devrait se faire attaquer par les oies! Par contre, l’arrivée massive des oies dans le secteur de Québec sera retardée… Les prévisions météorologiques ne sont pas très encourageantes pour la semaine prochaine… On se croise les doigts pour qu’ils se trompent, c’est du déjà vu!

à bientôt,

Benoit