Prochains mouvements à venir!

Bonjour à tous et toutes,

et oui, au printemps, il faut être patient. Les températures sont souvent en dents de scies influençant grandement la progression des migrateurs tempérés vers le nord. Selon les prévisions à court terme, mercredi sera chaud et plusieurs espèces vont en profiter pour se déplacer. Ce mouvement sera certainement plus marqué en diversité et en nombre que le premier, mais il sera de courte durée. Des groupes d’oiseaux noirs et de vrais rassemblements d’oies seront certainement observés dans le sud de la province. Je doute que la migration atteigne la région de Baie-du-Febvre.

PRÉVISIONS MOYEN ET LONG TERME

En regardant les prévisions météorologiques à moyen et long terme, on peut se réjouir. La fin du mois de mars et le début d’avril pourraient être chaud (dans normales et un peu plus). Si le tout se confirme, la migration des oies pourrait atteindre la région de Baie-du-Febvre entre le 25 et le 30 mars. Pour ce qui est des régions un peu plus à l’est, dans un scénario optimiste elles pourraient gagner la région de Québec dès les premiers jours d’avril. L’autre scénario indique plutôt une arrivée entre le 7 et le 10 avril. Petite précision sur le secteur de Québec. Lorsqu’elles y arrivent, les champs sont encore recouverts de neige. Par contre, les premiers redoux ont fait partir les banquises et libérés les battures permettant aux oies de s’y alimenter. Elles utiliseront grandement ces zones d’alimentation le temps que les champs se libèrent de neige.

On se croise les doigts pour que les prévisions se concrétisent!

à bientôt,

Benoit

Départ modéré!

Bonjour à tous et à toutes,

et oui, les premières observations d’oies ont eu lieu hier dans le sud de la Province (Valleyfield, Lacolle). Il est probable que de nouveaux arrivages aient lieux aujourd’hui après le passage de ce système. Par contre, il ne faut pas s’attendre à des rassemblements monstres avant la fin de mois. En effet, les températures seront sous les normales à partir de demain et ce, pour une partie de la semaine prochaine ce qui ralentira la progression des oies vers le Québec.

Au printemps, il faut être patient et voir les prévisions météorologiques avec optimisme pour ne pas se décourager! La fin du mois semble intéressante et le printemps risque de s’installer pour de bon. Au moins, on est pas parti pour battre le printemps 2019 😉

Couvert de neige le 15 mars 2018:

Couvert de neige le 15 mars 2019:

Dans les messages précédents, vous trouverez différents liens pour vous aider à suivre la migration des oies. N’hésitez pas à me contacter pour un commentaires ou une question à bgendreau@montmagny.com

cordialement,

Benoit

Mince lueur au bout du tunnel!

Bonjour à tous et à toutes,

et oui, il y a de l’espoir pour que la migration des oies soit rendue au Québec avant la fin mars 😉 Il y a de bonnes chances que les premiers mouvements migratoires atteignent le sud de la province jeudi le 14 mars ou vendredi le 15 mars. Dans les derniers jours, elles se sont déplacées vers le nord comme en témoigne le nombre d’oies présent dans le secteur de middle creek qui est passé de 105 000 à un peu plus de 10 000 en seulement quelques jours.

Par contre, il ne faut pas se réjouir trop vite. Selon les prédictions à long termes, après les températures chaudes de jeudi et vendredi, il y aura un retour du temps froid. Cette petite vague de froid ne sera pas extrême et les températures maximales journalières seront près de zéro. Le prochain réchauffement devrait avoir lieu dans la dernière semaine du mois de mars. Pour ces raisons, je ne m’attends pas à un arrivage massif des oies avant la fin du mois. Le gros de la migration va se dérouler dans la dernière semaine du mois de mars. Il est encore trop tôt pour savoir si ce deuxième réchauffement sera celui qui nous plongera véritablement au coeur du printemps!

Voici quelques liens:

On se croise les doigts pour que la bordée de neige que subit le Québec présentement soit l’une des dernières.

cordialement,

Benoit

Aucun déblocage avant la mi-mars!

Bonjour à tous et à toutes,

un petit message pour vous dire que l’inscription pour la chasse printanière dans la zone d’interdiction de chasse à Montmagnty est maintenant terminée. Merci à tous les participants.

On peut dire que la migration des oies des neiges tourne au ralentie. Présentement, elles se concentrent principalement au sud des Appalaches dans le secteur de middle creek. Quelques milliers d’entres elles ont sauté les Appalaches et se trouvent dans la région des Fingers Lakes juste au sud du lac Ontario dans l’état de New York. Depuis quelques jours, il n’y a pas eu beaucoup de mouvements et tous les indicateurs montrent que la prochaine semaine sera relativement tranquille. La migration devrait se réactiver autour du 10-12 mars. Il est toujours possible de suivre leurs déplacements sur le site Ebird.

Quand allons-nous observer les premières oies au Québec? Pour le moment, je pense qu’elles feront leur apparition dans le sud de la province (secteur Lacolle et Valleyfield) entre le 15 et le 20 mars. Est-ce que les arrivages seront impressionnants? Pour le moment, il est impossible de le dire, car les prédictions météorologiques à long terme ne sont pas suffisamment précises. Si les températures restent au dessus de 5C° pendant quelques , elles pourraient arriver en grand nombre. Par contre, si le réchauffement est graduel avec des périodes de froid, les premiers gros groupes pourraient seulement arriver à la fin du mois! À suivre….

Je vous présente une petite série de photos sur la couverture de neige en date du 1er mars pour les 10 dernières années! Ces photos proviennent du site suivant: couverture de neige aux États-Unis.

N’hésitez pas à nous suivre sur facebook et inviter vos amis à consulter ce site.

à bientôt,

Benoit

Moins de 4 jours pour vous inscrire!

Bonjour à tous et à toutes,

un petit mot pour vous dire qu’ils ne vous restent que 4 jours pour vous inscrire à la chasse printanière contrôlée dans la zone d’interdiction de chasse à Montmagny. Vous avez jusqu’au 28 février pour nous envoyer votre formulaire complété. Cette année, il n’y a pas de frais d’inscription pour le tirage au sort. Tous les détails se trouvent dans la section « inscription à la chasse contrôlée« .

Pour ce qui est de la migration des oies. Ce matin, le décompte des oies dans le secteur de Middle Creek s’est chiffré autour de 85 000! Ce nombre constitue la première vraie poussée migratoire vers le nord. C’est un début, mais il ne faut se réjouir trop vite… Les températures resteront froides pour les deux semaines. Il n’y aura pas beaucoup de mouvements avant le milieu du mois de mars…. Mais on sait jamais!!!

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des commentaires ou des questions. bgendreau@montmagny.com

cordialement,

Benoit

Ça s’active tranquillement…

Bonjour à tous et à toutes,

les grandes oies des neiges ont tranquillement débuté leur remontée vers le nord. Il est important de préciser que la migration printanière des oies est dépendante du couvert de neige. Au fur et à mesure que la neige fond, elles se déplacent vers le nord. Présentement, elles se concentrent au sud des Appalaches des les états de la Pennsylvanie et de New York. Selon les observations rapportées sur ebird, quelques dizaines d’oies ont traversé les Appalaches et se trouvent dans la région des fingers lakes au sud du lac Ontario.

D’importantes quantités de neige sont prévues dans les prochains jours. Cette mini tempête de neige va d’étendre jusque dans l’état de la Pennsylvanie et ralentira la progression des oies vers nos régions. Par contre, après ce système un réchauffement marqué des températures les incitera à se déplacer vers le nord. Probablement que plusieurs milliers d’entres elles atteindront la région des fingers lakes. À suivre…

Selon les prévisions météorologiques à long terme, pour le sud du Québec, je n’anticipe pas de grands mouvements migratoires avant le milieu du mois de mars… On est loin de cette photo que j’ai prise à Berthier-sur-Mer le 21 mars 2012! Et oui vous avez bien lu 21 mars… Bref, on se croise les doigts.

Pour ceux et celles qui désirent venir chasser dans la zone d’interdiction de chasse de Montmagny ce printemps, il vous reste 9 jours pour vous inscrire. N’hésitez pas à me contacter si vous désirez plus de détails. bgendreau@montmagny.com

à bientôt,

Benoit

À quoi s’attendre ce printemps!

Bonjour à tous et à toutes,

voici un petit billet pour vous aider à suivre la migration printanière des oies. Leurs déplacements vers le nord sont étroitement liés à la fonte de la neige et à la disponibilité de la nourriture et des lieux de repos. Un printemps hâtif amènera des oies rapidement vers nos régions alors qu’un printemps tardif ralentira leur progression vers le Québec.

Dans les prochains jours, il y a de bonnes chances qu’elles débutent leur remonter vers le nord. D’abord, elles s’arrêteront au sud des Appalaches près de la région de Middle creek. Les températures annoncées dans ce secteur seront au-dessus de 10°C pour les trois prochains jours ce qui les incitera à débuter leur migration. Voici une série de liens pour suivre la progression des oies (cliquez dessus pour y accéder):

  1. Décompte des oies dans le secteur de Middle Creek Wildlife Management Area
  2. Couverture de neige aux États-Unis
  3. Prévisions météo secteur de Middle Creek
  4. Observations d’oies sur Ebird

Il est encore vraiment trop tôt pour se questionner sur l’arrivée des premières oies dans le sud du Québec. Comme les températures semblent vouloir être en dents de scies, il sera difficile d’effectuer une prédiction valable avant la fin de mois de février.

Continuez de suivre ce blog pour connaître les derniers détails sur la migration des oies.

Vous pouvez maintenant nous suivre sur facebook. Le nom de la page est Migration des oies.

À bientôt,

Benoit

Ouverture tirage saison 2019

Bonjour à tous et à toutes,

même si les températures extérieures sont très froides, le printemps s’en vient. Qui dit printemps, dit saison de chasse à l’oie à Pointe à Lacaille. Il est possible de s’inscrire au tirage au sort à partir de maintenant. Voici le lien pour obtenir toutes les informations: inscription saison 2019.

Voici les nouveautés pour la prochaine saison:

  1. Il n’y a plus de frais d’inscription, mais vous devez quand même nous faire votre formulaire rempli par courriel.
  2. Agrandissement de 50% de la zone de chasse vers l’est.
  3. Il y a de bonnes chances qu’un abri soit installé pour bonifier l’expérience.
  4. Vous pouvez maintenant nous suivre sur facebook en cliquant ici.

N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions.

cordialement,

Benoit

Nidification des oies 2018 rapport no4, la prédiction

Bonjour à tous et à toutes,

la voici la voilà la fameuse prédiction de M. Gauthier sur le pourcentage d’oies juvéniles à l’automne 2018. Comme indiqué dans le message de M. Gauthier, ce chiffre est une prédiction et le pourcentage réel sera calculé lors de leur passage dans la vallée du Saint-Laurent.

Voici le message de M. Gauthier:

Bonjour,

Voici mon dernier message de la saison sur la reproduction des oies des neiges dans l’Arctique. La saison de terrain 2018 à la station de l’Île Bylot s’est terminée cette semaine avec le retour des dernières équipes. Le baguage des oies a eu lieu du 7 au 14 août. Côté météo, nous avons eu des conditions difficiles pendant le baguage, à l’image du reste de l’été qui a été pluvieux et frais (parfois froid!) là-haut, tout le contraire de l’été dans le sud! Les groupes d’oies étaient aussi assez petits et dispersés sur une grande distance. Malgré tout, notre équipe de vétérans s’en est bien tirée et au final ils ont réussi à baguer 2960 oies, dont 467 femelles adultes avec des colliers, et 52 oisons marqués avec des web-tags à l’éclosion ont été recapturés.

Le rapport jeunes:adultes dans nos captures était de 0.93 (chiffre préliminaire), une valeur sous la moyenne à long-terme. Ce rapport jeunes:adultes permet de prédire un pourcentage de jeunes pour cet automne autour de 17%, soit une valeur plus basse que la moyenne à long-terme (22%) mais proche de ce qui a été observé l’année dernière (20%). Le chiffre de 17% est néanmoins un peu plus élevé que ce que je m’attendais compte tenu de nos observations plus tôt en saison, lesquelles indiquaient un effort de reproduction modérée, une faible taille de ponte et un taux de prédation assez élevé sur les nids.

Évidemment, il s’agit d’une prédiction et il faut se rappeler que l’Île Bylot n’est qu’un des sites de reproduction utilisés par les oies dans le vaste territoire de l’Arctique canadien. Il faudra donc attendre le retour des oies dans le sud d’ici quelques semaines afin de voir si la prédiction s’avère juste.

Bonne fin d’été à tous.

Gilles Gauthier
Département de biologie & Centre d’études nordiques

Comme vous pouvez le constater, 17% de juvéniles ce n’est pas énorme, mais c’est très près de la moyenne de 22% calculée depuis les années 90′. Il sera possible de réaliser de belles chasse, car ce pourcentage équivaut à plus de 125 000 oies juvéniles qui ne connaissent pas la chasse 😉 De toute façon, le plaisir de la chasse n’est pas seulement associé à une pile d’oies mortes souvent gaspillées, mais plutôt aux moments passé entre amis aux petites heures du matin. Amusez vous bien lors de vos sorties de chasses et n’oubliez pas de respecter les oies récoltées.

à bientôt,

Benoit

Nidification des oies 2018 rapport no3

Bonjour à tous et à toutes,

voici le troisième rapport de M. Gauthier concernant la nidification des oies en 2018:

Je suis de retour de Bylot depuis une semaine et voici les dernière de la nidification de l’oie des neiges.

A l’image du printemps et du début de l’été là-bas, la météo durant mon séjour a été changeante avec quelques journées ensoleillées mais aussi plusieurs autres nuageuses avec des averses et beaucoup de vent, avec en prime de la neige le 4 juillet. Jusqu’à maintenant, c’est donc un été un peu froid, sous les normales. L’éclosion des jeunes est terminée et notre équipe a pu marquer environ 1700 jeunes au nid, ce qui est très bon compte tenu que la densité de nids dans la colonie est faible cette année.

Tous les indicateurs de production des oies sont sous la moyenne depuis le début de la saison. En effet, outre un effort de reproduction réduit, les dates de ponte sont tardive (au moins 2 jours plus tard que normal), la taille ponte sous la moyenne et la prédation sur les nids assez élevée à cause de l’absence de lemmings cette année, la proie principale des prédateurs comme les renards.

Il appert donc que, globalement, la reproduction des oies est mitigée à l’île Bylot. On s’attend donc d’ores et déjà à une production de jeunes sous la normale cet automne, plus faible que l’année passée.

La dernière étape de la saison sera le baguage des oies, qui commencera dans un peu plus de 2 semaines. Je pourrai vous donner des informations sur cette dernière étape de la nidification des oies au retour de l’équipe à la fin du mois d’août.

Gilles Gauthier
Directeur scientifique, Centre d’études nordiques

cordialement,

Benoit